Après les Présidentielles, tout reste à clarifier

TwitterFacebook

En élisant Emmanuel Macron, les Français ont affirmé clairement leur volonté sur deux points : l’ancrage de la France à l’Europe et leur souhait de voir relever de façon positive les défis auxquels notre pays est confronté. Le nouveau Président de la République a une légitimité forte à cet égard et c’est tant mieux.
Vouloir rassembler est un préalable important. Mais cela ne suffit pas, loin s’en faut, à faire une politique. Contrairement à ce qui se passe habituellement au lendemain d’une élection présidentielle, tout reste donc à clarifier. Le processus électoral est aujourd’hui au milieu du gué. Il ne s’achèvera qu’au terme des élections législatives, le 18 juin. C’est pourquoi il appartient maintenant aux électeurs qui partagent les valeurs de la droite et du centre de se mobiliser pour donner à la France une majorité forte et pour soutenir les candidats portant les idées que nous avons défendues au cours des derniers mois.
C’est après le 18 juin, et seulement après, que se posera à chacun la question de savoir s’il est dans l’opposition ou dans la majorité. Et surtout que s’imposera à tous la nécessité de travailler au bien commun.